Expérimentations obscures, les hybridés

 :: The end was contained in the beginning :: ANNEXES :: MONSTRUOSITÉS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
ELLE
TROGNE © : DANDELION.
MESSAGES : 122
DATE D'INSCRIPTION : 11/05/2017
(#) Dim 22 Oct - 11:59
HYBRIDES
They used to say that a child conceived in love has a greater chance of happiness. They don't say that anymore.
— Gattaca

Avancée notoire, le peuple d'un futur idéalisé. Fruits d'expérimentations scientifiques poussées jusqu'à l'eugénisme, usant des chairs mortels comme de simple matériel génétique, les enfants de Maceria attisent la convoitise et la méfiance de la population. Silencieusement, elle observe avec effroi cette nouvelle génération de faës qui n'ont plus vraiment de points communs avec leurs géniteurs. Parentalité élitiste, les couples faës élevant ces bambins ne transmettent qu'une moitié de patrimoine ; homme ou femme qu'on leur alloue jusqu'au succès de l'entreprise, esclave dont seule l'humanité est importante aux yeux de ses nouveaux maîtres, l'ensemble du système ritualisé de sorte de ne laisser aucun écarts possibles. Pratiques honteuses au commencement, soixante-dix ans plus tôt, elles sont aujourd'hui largement répandues et contribue à la perpétuation de la peuplade faë, si durement frappée par la stérilité.

APPARENCE


Ni vraiment humain, ni vraiment faë, l'hybridé possède souvent une beauté rare ; trop parfaite pour être naturelle. Génome avec lequel les scientifiques s'amusent, gamins qui oublient parfois la gravité de telles sélections, les tares sont éliminées : géniteurs mortels que l'on désigne pour leur pureté, leurs qualités jugées dignes du peuple de demain, l'on accorde une attention toute particulière à la beauté. Du moins, l'initiale. Les serviteurs humains se retrouvent parfois grimés de quelques cicatrices au visage ou sur le corps, malmenés par les couples faës auxquels ils ont été désignés, mais cela n'importe que peu le Régime : seul ce qu'ils transmettront à leur descendance, ces hybridés, compte. Seul un faë sera réellement à même de déceler l'hybridé d'un autre faë ; les autres verront sa beauté certes iréelle, mais seront incapables de distinguer par le physique les diablotins et leur progéniture sacrée.

LONGEVITE


Immortalité dont on ne sait rien ; pas encore, ils ne sont que trop récemment nés par rapport à leurs aînés. Pôle scientifique qui s'échine à résoudre cette question, les hautes sphères inquiètes à l'idée que leur progéniture ne soit pas durablement viable. Aléatoire est la génétique, aussi certains individus semblent-ils tenir davantage du faë que de l'humain. Pour ceux-là, l'immortalité semble envisageable. Pour d'autres, abominations dont on se déleste souvent, la dualité est refoulée, la part mortelle ayant le dessus ; considérés comme maudits, dotés de tares qu'on avait pourtant voulu éviter, ils sont abandonnés dans les faubourgs comme ordures négligeables. Rarement recueillis par des familles (humains ou créatures) dans le plus grand secret, la majorité ne survit pas à l'abandon, dès lors jetés aux fosses communes ou, par le jeu des alliances, offerts en sacrifice au clan Uræus. Quand au serviteur mortel ayant donné naissance à une telle monstruosité, il est condamné à la potence, sans plus attendre, afin qu'il n'engendre plus jamais.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ELLE
TROGNE © : DANDELION.
MESSAGES : 122
DATE D'INSCRIPTION : 11/05/2017
(#) Dim 22 Oct - 12:01
Expérimentations obscures


FORCES


Charme. Glamour hérité de leur ascendant faë, illusionnistes, ils ne peuvent modeler leur apparence tel qu'en sont capables les faës purs, n'ayant nulle réalité à soustraire, possesseurs d'une seule enveloppe, mais ils savent troubler leurs interlocuteurs. Manipulation, charisme, attraits aux mots et la loculation. S'ils ne sont pas aussi vicieux que leurs géniteurs, on leur apprend bien vite l'intérêt de maîtriser la parole, parfois plus meurtrière qu'un poison. Immunité renforcée face aux maladies, moins souffrant que leurs ancêtres mortels. SORCELLERIE, étincelles au bout des doigts. Dons qu'ils ne maîtrisent pas, souvent associés à la nature de leur parent faë, l'un des 4 éléments.

FAIBLESSES


Fer qui, s'il ne peut les tuer comme pour les faës purs, les affaiblie en conséquence. Perte de contrôle, des dons qu'ils ne maitrisent pas et qui sont souvent latent. La magie grignote lentement le corps et l'esprit, jusqu'à rendre fou les plus faibles, les conduisant à se donner eux-même la mort. STERILITE LATENTE, inconnue. Pour le moment, on s'étonne. On persiste à croire que ce n'est qu'un coup du sort, mais l'hybridation ne semble plus être à même d'engendrer progéniture, comme ses ascendants. Au grand damn du Régime qui enrage et persiste.

CAPACITES


Toujours liés à l'un des quatre éléments, il n'existe à ce jour aucune liste des capacités des hybridés. Le don est unique pour chacun. Aléatoires, surprenante, ce ne sont que de faibles bénédictions, sans réelle utilité, mais elles rendent ces fruits d'amours forcées difficile à cerner. Quelques exemples ; communication avec de rares animaux marins ou capacité à respirer sous l'eau, pour les hybridés avec un ascendant selkie.

liberté qu'on vous laisse dans l'imagination de votre don. prendre en compte que ces dons sont faibles, rares, tenant davantage de la fantaisie que du pouvoir d'importance

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ELLE
TROGNE © : DANDELION.
MESSAGES : 122
DATE D'INSCRIPTION : 11/05/2017
(#) Dim 22 Oct - 12:04
NAISSANCE DES HYBRIDES
Populace humaine, vivier dans lequel les mains sanglantes se plongent pour y sélectionner, parmi la jeunesse, les futurs géniteurs. Analysés sous toutes les coutures, des germes portés par leurs propres parents aux moindres éphélides mouchetant la peau, ils se doivent de n'avoir que peu de tares ou de défauts qu'on saurait leur reprocher par la suite, lorsqu'ils engendreraient chez la descendance hybridés un manque de pureté.

A Maceria, on emmène ces jeunes gens. Dès lors, ils subissent un apprentissage forcé, formatés pour accepter l'idée qu'ils servent une cause qui les dépasse : celle de donner naissance au peuple de demain. Sitôt l'esclave perçu comme prêt par ses formateurs, environ 3 ans après le début de leur assujettissement, soumis aux ordres, il revêt le rouge de sa condition et est confié à sa première famille. Duo non nécessairement bourgeois, couple faë, c'est celui-ci qui décide s'il accueillera un homme ou une femme sous son toit. Dès lors, l'esclave est consacré à un seul but : engendrer un héritier.

Rituel. Femme et homme réunis avec l'esclave dans la chambre conjugale sur des dates précises que le Régime annonce comme prometteuses. De ces soirées où les augures sont bons, les astres favorables. Selon le genre du géniteur mortel, c'est respectivement l'épouse faë qui prend place allongée sur le lit, esclave entre ses cuisses offertes et mari assis derrière elle. Dans le cas inverse, le mari consomme l'union, debout au bord du lit entre les guiboles nues de sa servante, son épouse tenant celle-ci entre ses propres cuisses, comme si c'était elle, symboliquement, qu'il fécondait. Viol réel, dont aucun n'a la conscience ; aucun de ces mortels n'est comme eux, ils ne sont qu'une peuplade asservie qui ne mérite rien de leur compassion. Exception chez certains faës, la pensée n'étant officieusement pas commune, traitements plus délicats, par chance, pour peu d'esclaves.

Mise en scène respectée officiellement comme au premiers temps. En réalité, dans les sphères les plus bourgeoises, hommes et femmes ne manquent guère d'user de ces carne qu'on leur prostitue, en dehors des jours saints. Déviances et abus qu'on punit lorsqu'ils sont su, dénoncés par le petit personnel, mais qui perdurent malgré tout. Système triangulaire durant jusqu'à la grossesse miraculée, divergente selon le sexe de l'obligé :
esclave mâle dont on se déleste aussitôt que l'épouse est pleine.
ondine asservie qu'on couve férocement jusqu'à ce qu'elle donne naissance à l'héritier. Dès lors, elle quitte elle aussi la demeure, lorsque l'enfant atteint le septième jour.

Destinés fragiles, dévouées au Régime, des carcasses qu'on malmène et qu'on brutalise sans remords. Les faciès se couvrent de nuances bleutées, stigmates des coups portés devant la difficulté du miracle qu'on espère ou devant la désobéissance de ceux qui n'ont rien désiré de ce fardeau. Les actes se reproduisent, dans une nouvelle famille, naissances rares et vénérées, jusqu'à ce que le Sacrifié ne puisse plus fournir de descendance ; la ménopause sauve les femmes, la perte de vigueur ou les difficultés érectiles les mâles. Retraite qu'on leur accorde, enfin, pensions payées par le Régime, mais les corps gardent le souvenir douloureux des abus subis, les psychés celui des enfants jamais observés.

N.B : il arrive qu'aucun enfant ne naisse, que l'union demeure stérile malgré l'alliance triangulaire mise en place ; le Sacrifié est renvoyé à une autre famille avec plus d'espoir. En cas d'échecs à répétition (au bout du troisième couple sans progéniture), cet élu parmi les mortels est déchu de sa condition considérée comme privilégiée, revenant au statut de simple Intouchable. En cas d'infertilité, le couple faë n'est jamais publiquement, officiellement, remis en cause : inimaginable d'envisager que ceux-ci soient la raison véritable. L'échec échoue systématiquement à l'humain. De la sorte, lorsqu'un Sacrifié semble être source de réussite, engendrant progéniture, il est disputé par les couples qui multiplient les tentatives de corruption pour l'obtenir. Système mis en place par l'Etat, aléatoire qui désigne alors sa nouvelle famille, évitant les débordements.

Lors du trépas d'un nouveau-né, le Sacrifié n'est pas seulement exclu du système, il est souvent condamné à la pénitence et aux travaux forcés en quelques goulags jusqu'à la fin de son existence, lorsque ce n'est pas la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Géographie] Star City - Institutions
» L'expérimentation archéologique
» Expédition vers le Harad.
» Pensées obscures
» 03. CREATURES OBSCURES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ORCUS MUNDUS :: The end was contained in the beginning :: ANNEXES :: MONSTRUOSITÉS-
Sauter vers: