Une tentation devient dangereuse lorsqu'elle se prolonge. [Silas]

 :: INSIDE THE WALLS :: MACERIA (centre) Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
HUMAINS
LABEUR : la génétique a joué en sa défaveur parce qu'on attend de lui qu'il offre une descendance, qu'il se donne corps et âme, surtout corps.
ANTRE : dans l'antre de ceux qu'on protège parce que précieux pour le futur des créatures. Dans son antre à elle puisqu'il lui appartient.
TROGNE © : Josh Hartnett - BereniceWCL (ava & gifs) - Lazare (code signature)
MESSAGES : 63
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2017
(#) Dim 5 Nov - 18:53
AMIEL
&
SILAS
Une tentation devient dangereuse lorsqu'elle se prolonge.
Attente devant la porte d'entrée. Longue. Quelque peu angoissante. Parce que je ne sais pas qui va arriver. Je ne sais pas qui a été désigné pour m'accompagner. La sortie seul m'est impossible. Les règles sont là, impossible d'y échapper même si dans la précédente famille, ils étaient plus... Non pas laxistes mais j'avais beau être en prison, cela me semblait parfois moins difficile que dans les deux premières familles. Mais celle-ci, chez les Llewellyn, il n'y aura aucun allègement possible des règles. Rien. Strict. Dur. Je le sais. Alors j'attends. Sagement. Docilement. Que les Yeux désignés pour me surveiller me rejoignent. Qui ont-ils désigné ? Qui ? La réponse apparaît soudain et elle me pétrifie sur place. Pendant une seconde mes yeux s'écarquillent avant que mon visage ne reprenne son impassibilité, sa froideur, sa distance. Avant que mon visage ne redevienne le visage qu'il doit revenir pour me protéger mais intérieurement... Intérieurement, le cœur bat vite, trop vite, et mes doigts gantées se resserrent autour du sac en tissu que je tiens. Lui. Fallait-il que ce soit lui. Lui qui, au premier regard la veille au soir, m'a déstabilisé. Lui qui, à bien des égards, ressemble à Graham au point que j'en suis resté muet lorsque nous avons été présentés. Lui qui, en une seconde, a compliqué la situation. Juste par son regard. Juste cela. Faible que je suis de flancher si facilement, si vite. C'est inexplicable. Totalement inexplicable mais il a suffi de cet instant oui, pour que le cœur se serre, pour que le corps se réchauffe. Et la distance aurait été facile à garder s'il était resté à sa place de cuisinier. Je l'aurais croisé plusieurs fois par jour mais guère plus de quatre ou cinq fois, chacun vacant à ses propres occupations. Plus facile oui mais non. Difficile. Difficile parce que s'il a bel et bien été désigné pour m'accompagner à chaque sortie, c'est chaque jour que je vais passer du temps avec lui.

Seul.

Mon Père, pourquoi ? La question intérieure et silencieuse est adressée à ce Dieu que je prie en secret. Pourquoi met-Il cet homme sur mon chemin ? Si vite ? Pourquoi Diable me compliquer l'existence qui n'est pourtant déjà pas simple ? Pourquoi ? Aucune réponse. Aucune explication. Il est juste là, arrêté à présent juste en face de moi. J'aimerais croire la sincérité qui se dégage de son regard. J'aimerais croire qu'il a l'air d'être cet homme doux et gentil qu'il semble être. J'aimerais croire qu'il n'est pas là pour raconter tous mes faits et gestes aux Llewellyn. J'aimerais, mais je ne le crois pas. Aucune confiance en lui, aucune. Alors, je me contente de lui adresser un très léger sourire, lèvres pincées, fermées, autant que je suis moi fermé à lui, à sa présence. Carapace nécessaire. Protection indispensable. Car si sa présence éveille des choses interdites, qu'il soit là pour me surveiller éveille de la méfiance, peut-être même un soupçon de haine. Rien ne transparaît cependant, rien. La distance et la froideur masquent tout le reste.

« Silas, c'est bien ça ? »

Allons bon, comme si en une nuit j'avais pu oublier son prénom. Surtout le sien.

« Tu as été désigné pour m'accompagner juste aujourd'hui ou ?... »

Curiosité essentielle. Je veux savoir. Savoir si cette sortie avec lui sera unique ou si elle se reproduira chaque jour jusqu'à ce que Luz tombe enceinte. Et cela pourrait prendre beaucoup, beaucoup de temps...

CODAGE PAR AMIANTE

_________________
REBELLION

Rebellion is when you look society in the face and say "I understand who you want me to be, but I'm going to show you who I actually am.".
(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HUMAINS
LABEUR : cuisiner pour les Llewelyn
ANTRE : une petite chambre
TROGNE © : hugh dancy, faust
MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2017
(#) Dim 5 Nov - 20:16


   
une tentation devient dangereuse lorsqu'elle se prolonge
Amiel & Silas

   
« it was the second time only that I saw him, and I was still in shock of his beauty »
Bien que cuisinier, Silas n'aurait refusé cette mission pour rien au monde. Déjà car il n'en avait pas vraiment la possibilité, il était après tout à la disposition pleine et entière de ses employeurs, pour ne pas leur donner une autre appellation, et n'était donc pas en position de dire non. Mais surtout, cela lui donnait une possibilité supplémentaire de quitter le domicile des Llewelyn, et de pouvoir apercevoir, pour un bref moment, ses frères et soeurs. Une rencontre de quelques secondes, mais qui parvenait toujours à lui mettre du baume au coeur. Il savait qu'il devait être prudent, qu'il était probablement surveillé pour réprimer ce genre d'attitude, mais depuis les années, Silas s'y était habitué, du moins il l'espérait. Sa mission cependant, n'était pas si aisée qu'elle le laissait paraître. Il devait accompagner Amiel, tout juste arrivé, faire ses courses. Le surveiller et veiller à ce qu'il ne s'échappe pas, ou autre chose dans le genre. Une grande responsabilité, l'homme étant un géniteur, il avait été jugé comme parfait par les faës pour perpétuer leur race et lutter contre l'infertilité dans leur population. Silas n'enviait cette position pour rien au monde, et était même prit de pitié quand il pensait au sort d'Amiel. Surtout quand on connaissait madame et ses humeurs...il l'avait déjà rencontré la veille au soir à son arrivée, présentation sommaire du nouvel arrivé et son but dans la maison. Mais Silas n'avait écouté qu'à moitié. Il avait été subjugué par la beauté de cet homme, lui trouvant ce je ne sais quoi qui l'attira dans la seconde. Bien évidemment il ne montra rien de tout ça, conscient que non seulement il n'était qu'un domestique mais surtout que c'était un homme et que ce genre de "déviance" n'était pas toléré, sous aucun prétexte. Silas n'avait cependant pas pu s'enlever de la tête Amiel cette nuit là. Se tournant dans son lit et repensant à ce dernier, se demandant comment il allait. Il ne se doutait absolument pas que ce matin on lui donnerait la mission de l'accompagner faire ses courses, lui donnant ainsi l'opportunité de passer plus de temps avec lui. C'était une bonne chose, et à la fois une mauvaise. Silas avait depuis le temps apprit à se contrôler, mais une présence répétée pourrait bel et bien mettre à mal le mur qu'il avait créé autour de lui pour se protéger. A sa question, il acquiesça, son visage restant neutre cependant, comme à son habitude. Avec ses années de service, il avait apprit à cacher toute expression, de joie comme de peur par exemple, par besoin de survie. Il s'humecta les lèvres avant de lui répondre. "Pas seulement aujourd'hui, mais durant toutes tes sorties." lui expliqua t'il. Si lui jouissait d'une certaine liberté, acquise avec les années, Amiel lui aurait plus de temps pour la gagner, si jamais il y parvenait un jour. Il était sûrement beaucoup trop "précieux" aux yeux de leurs maitres. "Si tu es prêt nous pouvons y aller Amiel." reprit le brun. Il n'avait pas oublié son prénom, s'étant même surprit à le chuchoter quelques fois dans l'intimité de sa petite chambre. Il attendit quelques instants avant de se mettre à marcher en direction du marché. Lorsqu'ils furent assez éloignés de la maison, Silas s'autorisa à parler, se sentant plus tranquille. "Comment s'est passée ta première nuit ?" lui demanda t'il simplement, ne souhaitant pas aller trop loin pour ne pas froisser Amiel. Il n'avait vu ce dernier que quelques minutes la veille au soir et ignorait donc ce qu'il avait fait par la suite.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HUMAINS
LABEUR : la génétique a joué en sa défaveur parce qu'on attend de lui qu'il offre une descendance, qu'il se donne corps et âme, surtout corps.
ANTRE : dans l'antre de ceux qu'on protège parce que précieux pour le futur des créatures. Dans son antre à elle puisqu'il lui appartient.
TROGNE © : Josh Hartnett - BereniceWCL (ava & gifs) - Lazare (code signature)
MESSAGES : 63
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2017
(#) Sam 11 Nov - 20:16
AMIEL
&
SILAS
Une tentation devient dangereuse lorsqu'elle se prolonge.
Qu'il mette fin à mes souffrances dès à présent. Que la torture prenne fin en m'annonçant que cette sortie est exceptionnelle. Que non, il ne sera pas présent avec moi lors de chaque sortie, quelle qu'elle puisse être. Les conditions je les connais. Impossible de sortir seul. Mais pas lui. Par pitié pas lui à chaque sortie. La sentence tombe soudain et si le visage reste impassible, intérieurement les choses deviennent chaotiques. Les mots prononcés semblent simples et légers et pourtant ils sont d'une brutalité... « Durant toutes tes sorties. » Ainsi, la tentation sera présente dès que je voudrai mettre le nez dehors. A-t-elle remarqué ? Ou lui ? Tous les deux ? Ont-ils aperçu un semblant de lueur dans mon regard lorsque j'ai rencontré Silas ? S'amusent-ils de la situation en me mettant face à la tentation de façon à me torturer ? Et lui ? Silas ? Quel rôle joue-t-il dans tout cela ? Des questions qui resteront sans réponse aucune. Il me faudra redoubler de force. Redoubler de volonté. Redoubler de vigilance également. Particulièrement en sa présence. Il me demande soudain si je suis prêt et je me contente de hocher la tête. Je lui emboîte le pas avant de venir marcher à sa hauteur. Détail important et essentiel car trop éloigné de lui on pourrait croire que je marche seul et les explications pourraient être trop tardives. Les conséquences inévitables. Prudence. Toujours. Prudence. Les pas m'éloignent de la maison et si j'ai beau rester sur mes gardes, si j'ai beau rester alerte, je parviens à me détendre quelque peu. Les Yeux sont là, ils sont toujours là, peut-être que Silas en fait même partie mais s'éloigner de la demeure de la famille est toujours agréable. Toujours. Pas que je ressente la moindre sensation de liberté en cet instant mais simplement une once de soulagement à ne plus être enfermé entre quatre murs. Malgré les regards. Malgré ceux dont les yeux s'arrêtent pour observer le rouge carmin de ma tenue.

Malgré tout cela, il est bon d'être au dehors.

Le silence est soudainement brisé par la voix de Silas qui pose une question. Ainsi donc il a le souhait de faire la conversation ? Je n'y tiens pas particulièrement mais j'ai conscience que tout sera répété et que si je n'y mets pas du mien, on risque de me le faire regretter. La question, cependant, est tellement stupide... Ne connaît-il pas le fardeau des Servants Écarlates ? Comment peut-il se poser la question sur la façon dont s'est passée cette première nuit ? Comment peut-il imaginer que j'ai parfaitement bien dormi et que tout va merveilleusement bien ? Comment ? Comment peut-on être aveugle à ce point ? Comment parvenir à ne pas lui arracher ces yeux trop aveugles ? En prenant sur soi. En se contrôlant. En réfléchissant aux conséquences du moindre acte déplacé et lui arracher les yeux serait effectivement « déplacé ». L'hésitation est là. Vérité ? Mensonge ? La vérité me brûle les lèvres mais le mensonge est ma meilleure sécurité.

Mensonge donc.

« J'ai très bien dormi. Le lit est très confortable et la chambre agréable. »

Agréable... En soi ce n'est pas véritablement un mensonge car la demeure transpire le luxe et ma chambre, bien qu'il s'agisse d'une chambre de Servant, n'échappe pas à la règle. Si elle n'est pas baignée d'autant d'opulence que le reste de la demeure, elle reste plus que correcte. Le lit lui-même est d'excellente qualité. Ce n'est pas le problème. Ce n'est pas cela qui m'a empêché de trouver le sommeil mais il n'a pas à le savoir. Regard en coin vers Silas et la question franchit rapidement mes lèvres.

« Depuis combien de temps travailles-tu pour eux ? »

Je ne devrais peut-être pas mais tant pis. C'est fait. Allez dis-moi... Dis-moi depuis quand tu es à leur solde. Dis-moi depuis quand tu es leurs Yeux.

Dis-moi.

CODAGE PAR AMIANTE

_________________
REBELLION

Rebellion is when you look society in the face and say "I understand who you want me to be, but I'm going to show you who I actually am.".
(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HUMAINS
LABEUR : cuisiner pour les Llewelyn
ANTRE : une petite chambre
TROGNE © : hugh dancy, faust
MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2017
(#) Dim 12 Nov - 15:49


   
une tentation devient dangereuse lorsqu'elle se prolonge
Amiel & Silas

   
« it was the second time only that I saw him, and I was still in shock of his beauty »
Si Silas bénéficiait d'une chambre un peu éloignée de ses maitres, il ne doutait pas qu'Amiel ne profitait pas de la même chose. Son rôle étant primordial quant à la perpétuité de la lignée de leurs maitres. Il vivait ainsi à l'écart des autres servants de la maisonnée, les contacts n'étant pas favorisés par leurs maîtres. Avaient ils usé de ses services dès cette première nuit ? Silas se sentit soudain stupide d'avoir posé sa question, ne pouvant qu'imaginer ce que le brun avait du vivre, ne s'étant jamais retrouvé dans une telle position. Cependant, ce qui était fait été fait et Amiel lui répondit, parlant d'une nuit agréable. Silas le regarda un court instant, essayant de lire son visage pourtant impassible avant de battre en retraite et de regarder à nouveau devant lui. Il cherchait les membres de sa famille, espérant les apercevoir au moins quelques secondes lorsque ce fut autour d'Amiel de poser une question. Il tourna la tête vers lui, se permettant d'esquisser un faible sourire à l'encontre d'Amiel. "Ca fait trois ans depuis la semaine dernière. Ils m'ont engagé, ou plutôt échangé avec une autre famille." répondit il. Ses précédents maitres s'étaient lassés de sa cuisine, préférant quelque chose de plus "exotique". Silas n'avait pas vraiment eu le choix quand à sa destination, acceptant donc de rejoindre une nouvelle maison, et espérant ne pas reproduire les mêmes erreurs. "Que souhaites tu acheter ?" demanda t'il pour dévier le sujet de la conversation, avec un peu de chance, il parviendrait à trainer Amiel vers le stand de sa famille, bien qu'il devrait se montrer prudent face à eux avec Amiel. Il ignorait comment il pourrait réagir, ne le connaissant pas assez bien.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La police retrouve une voiture volée, 37 ans après...
» La solitude est à l'esprit ce que la diète est au corps, mortelle lorsqu'elle est trop longue, quoique nécessaire. - Terminé
» PERSY ϟ mais cette fille-là ne m'aime que lorsqu'elle boit de trop.
» Quoi de mieux que de résister à la tentation ? Y céder {Dja'
» REE ϟ la meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ORCUS MUNDUS :: INSIDE THE WALLS :: MACERIA (centre)-
Sauter vers: